Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 07:00

Petite citation de l'artiste pour ceux qui ont déjà aimé les références à Stéphane Calais dans l'article sur Paris - Delhi - Bombay. Allez, c'est reparti pour un tour !



Stéphane Calais - Inde au noir (1)


" Je ne suis pas allé en Inde, on me l'a proposé. Je ne voulais pas être pris dans mes propres sentiments touristiques sous l'oeil narquois de mes prétentions artistiques. Je suis resté à Paris, un peu en Bretagne, puis à Bruxelles. J'ai donc fait étape dans mon bureau et mes deux ateliers ;" - y'en a des qui ont vraiment besoin de beaucoup de place pour pas grand-chose, soit dit en passant... * - "en somme je ne suis pas sorti de chez moi." - en somme je dirais qu'on s'en fout un peu * - "Et j'ai dessiné, comme à mon habitude pour ainsi dire ; j'ai dessiné des fleurs, des brassées de fleurs et de fruits tout d'abord, en noir et blanc avec des lavis bien sûr." - Bien sûr ??? * - "Je laissais venir les stéréotypes, je les habillais, les parais lentement de références décoratives. Je stratifiais lentement, dans mon fauteuil ou face au papier, une réponse à l'invitation des commissaires de l'exposition " Paris - Delhi - Bombay"... qui ignoraient tout de mon sédentarisme volontaire. Ce n'était pourtant pas l'écrasante puissance du sujet, l'INDE, qui me retenait chez moi, mais les folklores, les imageries nationales devenant plus-values artisanales ou pires : artistiques. Pourtant je n'y coupais pas : je voulais les fleurs sur le Gange, l'abstraction décorative et la graphie musulmane, les feux et les Thugs adorateurs de Kali mais je les voulais comme miens, comme une seconde ou troisième main du sens loin de la "vérité". Mes contradictions semblaient nourries des déplacements du spectacle d'ici à là-bas puis de là-bas à ici, puis encore et encore, sans cesse en mouvement. Mon orientalisme était aussi mutant qu'une grippe. Il me fallait donc garder la chambre, les chambres, m'isoler et affronter la fièvre de mon Inde au noir."



Stéphane Calais - Inde au noir (2)



* Note de l'auteur du blog

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphanie MAYADE - dans Citation du mois
commenter cet article

commentaires

LILIRADAR 05/10/2011 08:24



Quelle puissance !!! MDR :-D ... Je voulais isoler la phrase que je préférais mais je ne sais laquelle choisir !!! ahahaha !



Stéphanie MAYADE 09/10/2011 11:06



Je comprends ton dilemme. A vrai dire, je pense qu'il aurait pu se passer de commentaires, car l'oeuvre parle d'elle-même !



Louvre-passion 02/10/2011 18:13



Stéphane Calais descendu en flèche par Musardises 1.2 j'aime bien. Surtout les commentaires au milieu du discours de l'artiste.



Stéphanie MAYADE 03/10/2011 19:51



Il a fait les 3/4 du travail tout seul (on est génial ou on ne l'est pas), je n'ai fait que relayer modestement ses propos...



Présentation

  • : Musardises en dépit du bon sens
  • Musardises en dépit du bon sens
  • : Blog en vrac sur les arts plastiques (surtout), la littérature, les arts ludiques.
  • Contact

Recherche

Archives