Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 07:22

 

 

Rabel - Premiere entree des fantomes (06)

 

 

 

Exposition vraiment décevante du Département des Arts graphiques du Louvre. Un gardien m'avait dit que ça se faisait en un quart d'heure, et je m'étais pensé "Un quart d'heure, c'est peut-être un peu exagéré". Eh bien non ! C'est en effet une exposition, non pas petite, mais minuscule, comportant très peu de textes explicatifs et assez peu cohérente.

Je publie ici le texte de présentation du site du Louvre :


"Dessins, albums de théâtre, photographies et plaques de fantasmagorie inédites datant du XVe jusqu'au début du XXe siècle invitent à relire l'histoire de ces représentations d'ombres et de spectres qui travaillent l'imaginaire et questionnent les formes esthétiques.

Il existe en matière de revenants une grande variété de types iconographiques. De même que les rêves, les visions et les apparitions, les fantômes sont identifiés dès le Moyen Âge à des images au statut incertain. Ces manifestations spectrales sont dès lors traitées dans les représentations à la manière d'images dans l'image.
Après la tradition du macabre, qui se développe à partir du XVe siècle autour des squelettes animés, deux grandes typologies esquissent les termes de l'imagerie moderne : d'un côté une galerie de corps lumineux, éthérés, et de l'autre un langage des ombres et des silhouettes. Grisaille, transparence, flou sont autant de préambules au langage cinématographique, qui deviendra, après la photographie spirite du tournant du siècle, le médium privilégié du retour des morts."

Sont d'abord présentés une gravure du Moyen-Age représentant une danse macabre et un tableau du début du XVIème siècle, "Le chevalier, la jeune fille et la Mort", qui, à mon sens, relèvent d'un thème tel que la mort au Moyen-Age, et pas du tout de celui des revenants.

Suivent des dessins et esquisses des XVIIIème et XIXème siècles, parfois très beaux, parfois sans grand intérêt ; l'un d'eux est presque entièrement effacé, un autre de Victor Hugo se résume à quelques coups de pinceau jetés sur une feuille, qui n'apporte rien au traitement du thème de l'exposition, et rien non plus du point de vue artistique. Ces œuvres ne sont en général pas commentées. Lorsqu'il y a commentaire, il s'agit en gros d'une citation du texte littéraire qu'elles illustrent… et qui nous laisse sur notre faim.

Je passe sur les plaques de lanterne magique présentées sans lanterne (ça me rappelle les mobiles de Calder qu'on empêche d'être en mouvement) ; le tout se termine sur des photos "truquées"  de séances de spiritisme : l'exposition aurait pu être centrée sur ce dernier sujet, avec une histoire du spiritisme, une explication du travail effectué lors des prises de vue et du développement, les réactions du public face à ces clichés, les controverses qui ont pu en découler, etc. Mais non. Quant au thème des revenants dans le cinéma, annoncé dans la présentation, il n'est pas traité ici, mais seulement à l'Auditorium, où on peut voir plusieurs films (mais ça ne relève plus vraiment de l'exposition en question). Grosse déception aussi concernant les dessins préparatoires pour le théâtre et les ballets, qui n'apparaissent en fait que sous la forme de l'esquisse que l'on retrouve sur l'affiche. Je suis repartie avec l'impression que le Louvre avait organisé une exposition fourre-tout, histoire de dire que…

Cela dit, ça vaut le coup de voir la plupart des œuvres présentées, d'autant que, à cause de leur fragilité, elles sont rarement exposées.

 

 

Healy - Mors janua vitae (01)

 


Voir aussi l'article suivant :
Exposition "Revenants : images, figures et récits du retour des morts" – Musée du Louvre, Paris (2)


Partager cet article

Repost 0
Published by Sushi - dans Exposition
commenter cet article

commentaires

Louvre-passion 21/02/2011 21:54



Je rebondis pour confirmer ma déception sur cette exposition très succinte et plus située au fin fond de la Grande Galerie. Quand à la "Communauté Louvre" j'ai laissé tomber car on n'en voit pas
trop la finalité. On a l'impression que le Louvre a ouvert l'espace et s'en désinteresse.



Sushi 21/02/2011 22:47



Même impression à prpopos de Communauté Louvre.D'ailleurs, tout le monde déserte, ce n'est pas un hasard.


Pour ce qui est de l'expo "Revenants", nous avons vécu une même déception, mais si les visiteurs ont 1/4 d'heure à perdre, ils peuvent tout de même y aller pour les quelques dessins ou esquisses
présentés et qui valent en général le coup d'oeil comme ceux de Ingres, Delacroix, Girodet, Gauguin, Gillot, Rabel et la danse macabre.



Richard LEJEUNE 21/02/2011 08:58



Voilà un commentaire qui a le mérite d'être précis et qui exprime une vraie déception devant cette "Exposition-dossier", comme l'indique sur son blog Louvre-passion qui,
lui aussi, fut quelque peu déçu.


 


Déception que j'ai également rencontrée chrez certains à propos de la dernière exposition égyptienne en date, celle consacrée à Méroé.


J'espère qu'il n'en sera pas de même pour celle qui, commençant au début du mois de mars, se déroulera au Louvre ET à la BnF autour de l'oeuvre d'Emile Prisse d'Avennes et pour laquelle
je ferai spécifiquement le voyage à Paris ...



Sushi 21/02/2011 13:44



Je me demande en fait si, parfois, le Louvre n'organise pas des activités juste pour dire que le musée est toujours en mouvement. Car si la déception est valable pour certaines expositions, elle
concerne apparemment aussi les visites thématiques. Pour avoir récemment visité le Louvre en nocturne, le nombre de ces visites était assez impressionnnant et, d'une manière générale, les
conférenciers se contentaient de lire un texte d'un ton monocorde (ça m'a été confirmé par un habitué de ces visites). Je ne veux pas jeter la pierre auxdits conférenciers, qui travaillent sous
un statut très précaire et avec des horaires plutôt anarchiques ; j'ai surtout l'impression que le musée organise des visites à un rythme industriel, et que, du coup, le temps de préparation
n'est certainement pas suffisant. Ce qui est peut-être aussi la méthode adoptée pour une partie des expositions. Ne parlons même pas du site Communauté Louvre, qui a été très mal pensé (et trop
vite pensé) et soumis à une équipe minuscule... Pour le musée sans doute le plus connu au monde, c'est assez décevant !



Présentation

  • : Musardises en dépit du bon sens
  • Musardises en dépit du bon sens
  • : Blog en vrac sur les arts plastiques (surtout), la littérature, les arts ludiques.
  • Contact

Recherche

Archives