Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 07:00

Bagieu Cadavre exquis - p.85

Que la ca critique et les lecteurs aient couvert Pénélope Bagieu d'éloges pour la publication de Cadavre exquis me laisse pantoise...


Je résume l'histoire : Zoé, 22 ans, a un job pourri  : hôtesse d'accueil dans des salons (ce qui est considéré par Pénélope Bagieu - je le tire d'une interview - comme le pire boulot qu'elle ait jamais fait ; elle a bien de la chance... Bref.). Elle vit aussi avec un mufle et, par conséquent, sa vie ne la satisfait pas (normal). Jusqu'à ce qu'elle rencontre par hasard un écrivain qui vit reclus, obsédé par ses succès passés, chez lequel elle emménage rapidement. Ils s'aiment (?), elle arrête son job d'hôtesse, il recommence à écrire.  Ledit écrivain se fait passer pour mort depuis des années : il s'agit là d'une stratégie qu'il a concoctée avec son éditrice et ex-femme et que, soit-dit en passant, je considère comme une situation hautement réaliste et probable (mais oui, mais oui). L'écrivain s'avère finalement être lui aussi un mufle (elle choisit bien ses mecs, dites-donc), Zoé et l'ex-femme se vengeront donc de cet affreux en lui volant son dernier manuscrit (c'est censé être un super coup de théâtre). Et tomberont amoureuses  l'une de l'autre par la même occasion (eh oui, je révèle tout). Voilà, voilà...


Alors, que je trouve le scénario, qui se veut une histoire dans la veine réaliste, très improbable, je pense que vous l'aviez déjà compris. J'ajoute à cela l'aspect très caricatural des situations et des personnages : Zoé, par exemple, est la parfaite jeune fille superficielle et inculte (mais qui va découvrir Belle du Seigneur et se mettre à à adorer la littérature, comme c'est beau). Et, comme chez Pénélope Bagieu, les gens qui ne lisent pas sont aussi forcément très mal élevés, Zoé, quand elle va chez les toilettes de quelqu'un qu'elle ne connaît absolument pas, laisse la porte ouverte (mais oui, parce que c'est évidement comme ça que ça se passe chez les prolétaires, c'est bien connu).

  Bagieu - Cadavre exquis - p.22

 

Rien que cette scène m'a donné très envie de jeter le bouquin par la fenêtre (comme il se trouve qu'il appartient à la bibliothèque, je me suis retenue. Et puis j'aurais pu assommer un passant). Le personnage masculin est tout aussi caricatural. Bref, l'ensemble est, à mon humble avis, et, à vrai dire, contre l'avis de tous - les amis auteurs de BD de Pénélope Bagieu, les critiques les plus respectés, plein, plein de lecteurs - d'une grande médiocrité. Simpliste. Idiot. Etc, etc. J'ai en revanche assez aimé le dessin stylisé, qui, sans se montrer d'une grand originalité, est agréable, d'autant que la colorisation est très réussie. Pénélope Bagieu est à la base une illustratrice (et auteure d'un blog que je trouve également médiocre, mais qui remporte beaucoup de succès) qui a un peu trop l'habitude de s'adresser à un public du style "lectrices de Elle" et, dans Cadavre exquis, ça se sent. Trop. Beaucoup trop.

 

Bagieu - Cadavre exquis - p.74

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphanie MAYADE - dans BD
commenter cet article

commentaires

lady marlene 24/08/2013 21:21


Et ça m'agace, cette façon qu'elles ont de vivre dans une espèce de bulle increvable qui fait qu'elles peuvent aller en Thaïlande et s'extasier sur ce pays magnifique et tellement plus en avance
que notre France moisie et vieille sans faire une seule allusion même légère aux côtés très sombres du pays ou voyager en Grèce sans parler de la situation économique gravissime du pays...Mais
normal dans le cas de la Thaïlande, l'office de tourisme les y invite....Ca n'aide pas à l'objectivité.

Stéphanie MAYADE 25/08/2013 12:13



C'est des pov' connes... (enfin pauvres, c'est une façon de parler)



ladymarlene 24/08/2013 21:18


Sans compter cette agaçante manie de jouer les innocentes quand on leur fait remarquer que leur manière de vivre influence d'autres jeunes femmes et que oui, c'est grave malgré tout. 


Et on a le droit de se poser la question : qu'ont elles de plus que les autres pour que, d'un seul coup, elles soient invitées aux défilés, fassent des critiques dans les journaux et acquièrent
une notoriété que d'autres n'obtiendront jamais...je ne suis pas jalouse, simplement, je m'interroge.

Stéphanie MAYADE 25/08/2013 12:10



Elles sont juste à la mode, mises en avant par les media pour des raisons qui n'ont rien à voir avec leur talent d'auteur ; il y aurait beaucoup à dire sur les auteurs BD qui sont tendance,
qu'ils soient bons ou mauvais. J'ai un squelette d'article en tête, vu que ça fait longtemps que beaucoup de gens me gonflent avec des conseils du genre "Lis-donc Larcenet" (ça m'agace d'autant
plus que ça fait très longtemps que je lis Larcenet, contrairement à eux) ou "Pénélope Bagieu c'est trop bien" (naaaaan, pas Pénélope Bagieu, pitiééééééééé).



lady marlene 24/08/2013 21:15


Ce n'est pas tant leur côté girly qui me gêne, (même si c'est une partie du problème) que le sentiement qu'elles vivent dans une bulle où la réalité ne transparait pas. Ainsi, faire un billet sur
la thaïlande sans parler du côté très très noir du pays, sur la grèce sans parler de la crise économique sans précédent que le pays traverse et s'offenser ensuite à coups d'arguments rebattus
genre "c'est bien français de se soucier des revenus des gens, on a vraiment un problème avec l'argent dans ce pays" sans comprendre qu'il est LEGITIME quand on a deux sous de sens critique de
s'interroger sur les revenus d'une nana qui non seulement se paie des fringues neuves (et pas des fringues d'HetM,) tous les deux jours mais en prime vit dans un appartement somptueux en plein
Paris et voyage en prime sans arrêt...en fait, légitime n'est peut être pas le bon terme mais que ça leur plaise ou non, c'est compréhensible. Perso, mon blog m'a jamais fait vivre et je pense,
sans fausse modestie qu'il vaut largement certains autres populaires. 

Stéphanie MAYADE 25/08/2013 11:52



Je n'avais pas vu les choses sous cet angle à propos des voyages, sans doute parce que je connais moins leurs blogs que toi. Je suis retournée sur celui de Bagieu après avoir vu ton premier
commentaire et j'ai lu les posts sur la Finlande. A dire vrai, j'étais surtout gênée parce qu'elle y dit des banalités comme "En été, en Finlande, y'a jamais de nuit", parce que je tombe, quand
j'y vais (ce qui est rare), presque toujours sur un post qui concerne un de ses voyages et parceque les posts en question ne sont pas drôles (ils sont censés l'être, ou en tout cas c'est ce que
je croyais). Du coup, je préfère aller sur un blog qui parle vraiment de voyages. J'attends plus d'un blog BD.
Je vais approfondir davantage la question en lisant plus de posts sur les blogs des unes et des autres, on en reparlera.



lady marlene 12/08/2013 15:06


Pénélopz Bagieu est une de ces blogueuses dit "influentes" tel que Diglee, Margaux Motin, etc qui peuvent se permettre de publier tout et n'importe quoi avec l'approbation générale. Perso, ça me
fatigue....J'en ai acheté quelques uns, Margaux Motin notamment qui est plutôt pas mal mais se laisse aller à quelques facilités un peu pénibles...Mais au moins elle ne donne pas l'impression que
la vie est belle et facile pour les blogueuses...


Ceci dit, elles forment quand même une "caste" qui s'auto congratule entre elles et donnent l'impression d'avoir fermé à tout jamais son esprit critique.


 


 

Stéphanie MAYADE 24/08/2013 13:41



Je suis on ne peut plus d'accord avec toi ! Et aujourd'hui, ça fait trop bien de lire leurs blogs et leurs BD, on te fusille si tu dis que tu n'aimes pas. Alors que c'est finalement assez
quelconque. Mais elles sont "parrainées" par des gens comme Sfar, Boulet (je prépare jsutement un article sur "La page blanche" que je viens de lire), etc., donc forcément géniales. Perso, leur
côté girly m'irrite carrément.



Présentation

  • : Musardises en dépit du bon sens
  • Musardises en dépit du bon sens
  • : Blog en vrac sur les arts plastiques (surtout), la littérature, les arts ludiques.
  • Contact

Recherche

Archives