Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 07:08

La Petite Ecole

 

 

Une fois installée à Paris, la famille vit dans un grand dénuement. Jean-Baptiste est cantonné à une vie ennuyeuse et déprimante (il a 11 ans), puisqu'il est contraint de rester à la maison pour assister sa mère, Adèle, dans les tâches ménagères, tandis que son frère aîné, Charles, a la chance d'entrer au Conservatoire. Pour le distraire un peu, Adèle l'envoie suivre les cours du catéchisme, et c'est le seul enseignement auquel il aura droit. Par  la suite, Joseph Carpeaux l'emmène travailler avec lui sur les chantiers, travail qui ne convient guère à la constitution fragile de son fils. Mais celui-ci a la chance de rencontrer Victor Liet, un cousin de sa mère âgé d'une vingtaine d'années, qui deviendra très vite son ami et son maître à penser. Celui-ci, soucieux de la formation intellectuelle et artistique de son protégé, convainc en 1842 Joseph Carpeaux d'inscrire Jean-Baptiste à l'Ecole gratuite de dessin (la future Ecole des Arts décoratifs), qu'on appelait alors Petite Ecole (en opposition à la "Grande Ecole" des Beaux-Arts) et qui était alors dirigée par Hilaire Belloc. Joseph y met cependant une condition : que son fils suive la classe d'architecture. Or, incapable d'honorer la promesse faite par Victor Liet à son père, Jean-Baptiste ne peut résister à la tentation d'assister aux cours de modelage, où il excelle. Il obtient d'ailleurs une médaille de bronze au concours de plantes vivantes modelées d'après nature. La réaction de Joseph Carpeaux ne se fait pas attendre : il retire son fils de la Petite Ecole et l'emmène  à nouveau travailler avec lui sur les chantiers. Cependant, grâce à l'intervention de Hilaire Belloc et du professeur de modelage de Jean-Baptiste, celui-ci pourra malgré tout reprendre sa formation artistique à l'Ecole gratuite de dessin. C'est d'ailleurs là qu'il rencontre, entre autres,  Davioud et Charles Garnier, le futur architecte du Nouvel Opéra de Paris, ce qui ne sera pas sans incidence sur sa vie et sa carrière. Il entre enfin en 1844 à l'Ecole des Beaux-Arts, ce à quoi il aspirait depuis longtemps.

 

 

 

Voir aussi les articles :

Biographie de Jean-Baptiste Carpeaux - Episode 1

Jean-Baptiste Carpeaux - Petit Palais, Paris

Façade de l'Opéra Garnier, Paris - Photos

Partager cet article

Repost 0
Published by Sushi - dans Sculpture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Musardises en dépit du bon sens
  • Musardises en dépit du bon sens
  • : Blog en vrac sur les arts plastiques (surtout), la littérature, les arts ludiques.
  • Contact

Recherche

Archives